Laissez-Les Grandir Ici!

Dans le film « LET THEM GROW HERE ! », produit par un collectif de cinéastes et disponible dès le 5 mars 2007, les enfants de « sans-papiers » se relaient à l’écran. Ils veulent tous que leurs familles soient régularisées. Avec leurs mots d’adolescents, ils expriment leur besoin d’accompagnement et de mobilisation à leurs côtés. Ils expliquent aussi leur peur quotidienne de l’arrestation ou de l’expulsion de leurs parents.

Le film de 2 minutes et 10 secondes sera projeté en salles à partir du mercredi 7 mars 2007 (salles d’Art et d’Essais, réseau MK2…). 400 exemplaires sont déjà disponibles pour une diffusion nationale.

350 professionnels du cinéma ont contribué à l’élaboration du document, parmi lesquels de grands noms du cinéma, qu’ils soient réalisateurs, producteurs, comédiens, techniciens.

Le film est l’aboutissement de plusieurs mois de travail mené par un collectif de cinéastes et le Réseau Education Sans Frontières (RESF).

« LAISSONS-NOUS GRANDIR ICI ! » soutiendra une pétition nationale du même nom (voir ci-dessous), qui est lancée en même temps que le film dans toute la France.

Ce film doit être largement diffusé afin qu’il contribue à élargir la mobilisation et l’accompagnement des familles étrangères en situation irrégulière.

A cet effet, chaque lecteur de ce communiqué est invité à l’adresser aux personnes inscrites dans son carnet d’adresses à partir du lundi 5 mars. Tous ensemble, nous pouvons être plus forts et lancer un mouvement d’opinion encore plus puissant que toutes les familles que RESF les supports attendent d’obtenir enfin leur régularisation.

Paris, le 7 mars 2007

Pour visionner le film « LET THEM GROW HERE », cliquez ici (site web de RESF) .

Pour signer la pétition nationale « LET THEM GROW HERE » cliquez ici (site web de RESF)

L’APPEL
Nous sommes des enfants de « sans-papiers »
Un sans-papiers est une personne qui n’a pas de titre de séjour même s’il est en France depuis longtemps.

Comme beaucoup d’entre vous, nos parents venaient d’ailleurs.
Ils ont fui la violence, la misère.
Ils sont venus travailler et nous donnent une vie meilleure
Certains d’entre nous sont nés ici.
Avec ou sans papiers, la France est notre pays.

Nous vivons dans des hôtels meublés, des appartements, des chambres bondées.
Chaque jour, nous avons peur.
Nous avons peur que nos parents soient arrêtés par la police lorsqu’ils se rendent au travail, lorsqu’ils prennent le métro.
Nous avons peur de les mettre en prison, que nos familles soient séparées et qu’ils nous renvoient dans des pays que nous ne connaissons pas.
On y pense tout le temps.
A l’école aussi.
Est-ce normal d’avoir peur quand tu vas à l’école ?

L’été dernier, nous et nos parents espérions avoir enfin des papiers.
On faisait des dossiers, on passait des jours et des nuits à faire la queue devant les préfectures.
Nous nous sommes inscrits dans des bureaux.
Nous pensions que nous serions régularisés, que le cauchemar serait terminé.
Nous avons rencontré tous les critères, mais on nous a dit : non.

Nous sommes venus ouvertement avec nos noms, nos adresses.
Ceux qui ont eu leurs papiers avaient le même dossier que nous. Et pourtant on nous a dit : non.
Arbitrairement.

Maintenant, nous sommes en danger et nous devons nous cacher.
Pourquoi cette injustice ?

Nous ne voulons plus vivre dans la peur.
Nous voulons que la France nous adopte.
Nous voulons être régularisés.
Laissez-nous grandir ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.